Espace adhérents

Accueil > Le Maillon > Archives 2012 > Une journée incroyable en mer…

Archives 2012

lundi 3 septembre 2012, par R. Clos

Une journée incroyable en mer…

ou ma première sortie au thon avec son lot d’émotions.

Sandra aura la chance de connaitre de l’intérieur une vraie pêche au large sur le POUTCHI. Elle n’était pas préparée à ça mais son volontarisme, sa fraîcheur et sa détermination feront de cette journée un souvenir fort et plaisant, même si le sort n’a pas été favorable et que la bredouille était au bout.

Imaginons ce qu’elle vivra à sa prochaine expérience car dans sa tête, elle y est déjà.

Une journée incroyable en mer…

J’ai décidé d’accompagner mon beau père, Bruno Fanara, au concours de pêche organisé par le Cercle Arcachonnais de Pêche Sportive pour connaître de nouvelles sensations : découvrir un monde qui m’était jusque là totalement inconnu et partager la passion de mes co-équipiers le temps d’une journée.

  • 4h15 : Le réveil sonne à bord du Poutchi, j’avale une madeleine et enfile ma tenue de pêche, à moitié endormie mais excitée de la journée qui m’attend. L’équipage monte à bord, Joris, Pascal et Stéphane, s’en suit un échange de poignées de main chaleureux avec le capitaine, Bruno, et nous voilà partis par cette nuit au ciel dégagé.
    Je découvre cette nouvelle sensation, effrayante et intrigante à la fois, de la navigation en pleine nuit où le ciel noir se mélange à la mer sombre et légèrement agitée… La tranquillité du ciel étoilé qui contraste avec la mer houleuse. Mes co-équipiers me rassurent, la mer n’est pas si mauvaise aujourd’hui. En effet, nous franchirons les passes sans encombre.
  • 6h30 : Après deux heures de navigation nous apercevons au loin le soleil pointer le bout de son nez et tout l’équipage du Poutchi commence à s’activer. Installation des cannes à pêche, choix techniques et tactiques des paëtas et rapalas qui séduiront ces chers thons !
    A ce moment là, nous apercevons des dauphins nageant à une dizaine de mètres du bateau… Bruno tapote sur la coque du bateau afin d’attiser la curiosité de cet animal si joueur… Et cela n’a pas manqué, deux dauphins se sont placés de chaque coté du bateau, à un mètre seulement. Je sors mon appareil photo et cette image inoubliable est immortalisée !
  • 10h30 : La matinée passe, et toujours aucune prise… Le radar du bateau nous indique pourtant de nombreux bancs de planctons et anchois… Le thon n’aura certainement plus faim !
    Nous apercevons au loin des chasses. Nous décidons alors de nous en approcher et l’enthousiasme renaît à bord du bateau…
    J’étais comme une enfant qui regarde son premier Walt Disney ! Je n’ai jamais vu autant d’oiseaux de si près ! Des mouettes, des goélands, des sternes, … sans oublier cette multitude de thons rouges qui sautaient hors de l’océan à quelques dizaines de mètres de nous… Mais ce jour là, j’ai appris une expression de pêcheurs… « Thon sauteur, thon moqueur »…
  • 15h30 : Les heures passent et il est temps de prendre le chemin du retour… Toujours sur le qui vive, un des équipiers aperçoit au loin des thons blancs sauter… Aussitôt le message envoyé depuis le fly Bridge, Bruno fait demi-tour et nous allons tenter le tout pour le tout… Changement de paëtas. Nous ressortons d’anciens leurres qui ont porté chance lors de précédentes pêches.
    Malheureusement et malgré tous les efforts déployés, nous rentrerons le vivier vide…
  • 17h : Le poutchi rentre au port d’Arcachon et vient saluer les personnes qui attendent à la pesée. Tous les spectateurs, amis, familles présents applaudissent uns à uns les bateaux qui paradent.
    Nous retrouvons encore une fois après une journée éprouvante, cet esprit de camaraderie et de fairplay qui caractérisent les plus beaux évènements sportifs et associatifs.
  • 19h : A la criée, c’est l’heure de l’apéritif et de la remise des prix. Tout le monde se raconte la journée passée : les prises de certains, les combats perdus pour les autres au détriment d’une nature qui reprend ses droits. Tout cela se déroule dans une ambiance conviviale et la journée se termine gaiement pour tout le monde. La fatigue me gagne et il est temps de rentrer prendre une douche et de se reposer après une journée riche en émotion mais également très fatigante.

Cette journée restera à jamais gravée dans ma mémoire, et, n’ayant pas souffert du mal de mer, je retenterai dès que possible de retourner pêcher à bord du Poutchi en compagnie de son chaleureux équipage.

Sandra Millot

Août 2012

NDLR : Le radar dont il est question (à 10h30) est en réalité le sondeur mais dans l’affolement ...

Lettre d'info

Inscrivez-vous pour recevoir la lettre d'information du CAPS

CAPS
Maison de la mer
Quai Goslar,
33120 ARCACHON
Tél : 05 56 54 89 89
caps@capsarcachon.fr
Ouverture de 14h00 à 18h00
du mardi au samedi
Contact Mail