Espace adhérents

Accueil > Le Maillon > Archives 2014 > Campagne de marquage du BAR

Archives 2014

jeudi 26 juin 2014, par R. Clos

Campagne de marquage du BAR

Pourquoi cette campagne ?

L’objectif est de mieux comprendre l’espèce. Différentes campagnes étalées sur 2014 et 2015 permettront de marquer 1 200 bars adultes dans l’Atlantique nord-est. L’analyse des marques récupérées va également apporter une meilleure compréhension de la structure de sa population, par l’analyse des comportements migratoires.
C’est la première expérience de ce type ?
Oui, de cette ampleur. Entre 2010 et 2012, des expériences pilotes ont été menées en mer d’Iroise. 250 bars adultes avaient été marqués pour une trentaine de retours. La récupération des marques et leur analyse indiquaient que certains poissons entreprennent des migrations hivernales sur de grandes distances, avant de revenir en mer d’Iroise l’année suivante. « Cette expérience avait montré un processus de fidélité, explique Hélène de Pontual, scientifique à l’Ifremer. La population est ainsi spatialemment structurée. »
Comment se déroule l’expérience actuelle ?
Différentes campagnes de marquage sont menées. Elles ont débuté le 1er juin à Dunkerque, durant deux semaines. La deuxième se poursuit à Saint-Quay-Portrieux jusqu’à vendredi. Puis, d’autres campagnes s’égrèneront sur six autres sites, jusqu’à Bayonne, en 2015.
Les poissons marqués sont identifiables par une marque externe de couleur rouge insérée au niveau de la nageoire dorsale.

Suite aux résultats, que pourra-t-on faire ?

Plus les marques récupérées seront anciennes, plus l’intérêt des informations recueillies sera important. Ainsi, des résultats apparaîtront à partir de 2016-2017. Ensuite, on pourra savoir quelles mesures de gestion sont nécessaires.


100 euros
C’est la récompense du pêcheur, professionnel ou non, qui capture un bar marqué. La somme peut monter jusqu’à 1 000 € grâce à un tirage au sort. Si le poisson a des marques externes, tatouage ou marque électronique, le pêcheur doit noter la date et le lieu de récupération. Surtout, il faut conserver le bar entier avec ses marques.

Ensuite, le pêcheur contacte l’Ifremer (www.ifremer.fr/bar ; merl@ifremer.fr ; 06 85 62 76 88). L’institut se charge de la réception du poisson. Cette opération n’a pas de limite dans le temps.

Lettre d'info

Inscrivez-vous pour recevoir la lettre d'information du CAPS

CAPS
Maison de la mer
Quai Goslar,
33120 ARCACHON
Tél : 05 56 54 89 89
caps@capsarcachon.fr
Ouverture de 14h00 à 18h00
du mardi au samedi
Contact Mail